lundi 3 septembre 2007

RELANCER L'ENCLAVE DES PAPES







L'ENCLAVE DES PAPES . Depuis Quand ?






II y a 690 ans, le pape Jean XXII achetait Valréas. C'est en effet le 30 août 1317 qu'a été signé l'acte de vente par Jean, dauphin du Viennois et comte d'Albon, au pape Jean XXII, des hommages et juridictions qu'il possédait dans le "Castrum" et sur le territoire de Valréas, pour la somme de 15 000 livres tournois. Cet acte est conservé à Rome dans les archives du Vatican (R.D. numéro 19 826). S’il est dommage que rien n'ait été organisé dans notre ville pour cet anniversaire qui nous rattache à notre histoire il est indispensable que les 700 ans soient marqués d’un sceau particulier. En effet de cette date jusqu'au 14 septembre 1791, soit pendant 474 ans, nous avons donc été administrés soit directement par le pape soit par un vice-légat et de cette époque sont restés nombre d'us et coutumes, sans parler des traits de caractère fort ancrés dans les habitants et dans la mémoire collective qui font ce que l'Enclave est, elle et ses habitants, et que parfois les nouveaux venus ne peuvent pas comprendre. Il est d'ailleurs à remarquer que si le pape a acheté Valréas, Valréas est devenu française pour aucune somme, ce qui, à notre avis, fut un vrai cadeau pour l’Etat français.
Pour préparer le 700° anniversaire de cet achat il faut un projet mobilisateur et nous pensons que l’étude de l’inscription de l’Enclave des papes au patrimoine mondial de l’UNESCO en est un. En effet les vignerons ont besoin de pouvoir s’appuyer sur cette reconnaissance, la population a besoin de cette protection (pour éviter des atteintes graves à son cadre de vie), les commerçants ont besoin de ce regain touristique, le territoire se doit d’être attractif.




Le PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO




Mais ce dossier avait été ouvert en 2001 et il avait été rejeté par la Communauté de Communes . Pourquoi donc le relancer ?




Parce que les conditions politiques ont changé depuis 2001 (T.Mariani n’est plus Maire de Valréas, ni Président de la Communauté de Communes, il y a nouvelle majorité au conseil Général et au Conseil Régional). Il y a enfin un nouveau gouvernement et des élections municipales en vue. Parce que les vignerons se voient attaqués sur le nom de l’Enclave des Papes qu’il leur faut préserver, parce que l’actualité, la télévision (la Prophétie d’Avignon), enfin nous ramène toujours vers Jean XXII et les papes, il est temps de rouvrir le dossier d’étude pour demander à l’Etat français l’inscription de la demande de l’Enclave des papes de faire partie, en tant que paysage culturel associatif du Patrimoine mondial de l’UNESCO (au sens du Paragraphe 39-3 de la révision de décembre 1998 du Centre du Patrimoine Mondial).

Etant donné que les élections municipales se profilent il sera indispensable que tous les futurs candidats se positionnent sur ce dossier qui - rappelons-le - avait réuni il y a 6 ans plus d’un millier de signatures favorables.

Quelles ont les atouts de l'Enclave ?

L'Enclave des papes est la seule réminiscence administrative de ce qui a marqué l'histoire du Vaucluse : la présence des papes en Avignon et pendant près de 500 ans la possession de terres par les papes en France. Sur une superficie de 12.492 hectares (124 Km²), le canton de Valréas est l'unique entité qui représente encore ce que furent pendant cette époque les territoires enclavés et rattachés des papes dans le Dauphiné : Eyrolles, Les Pilles, Valouse, Solérieux, Bouchet, mais aussi avec Valréas-Visan-Grillon-Richerenches , Rousset & Saint-Pantaléon. Avec le rattachement du canton de Suze à la Drôme en 1802 , les 4 communes se retrouvèrent de nouveau enclavées comme elle le furent de 1317 à 1790. Ce particularisme géographique fait de l'Enclave un patrimoine qu'il s'agit de conserver, de défendre mais aussi d'améliorer et auquel il convient de donner les moyens de se faire connaître.

1 commentaire:

michel Reboul a dit…

En Mars 2006 l' émission des Racines et des ailes avait publiée un reportage sur la présence des Papes en Avignon, rien sur Valréas et son Enclave des Papes.

Nombreuses personnes se sont indignées de l' occultation de notre terroir dans ce reportage et pourtant nous qui sommes Valréassiens où demeurant depuis des lustres sur notre canton, nous connaissons forcément cette histoire, malheureusement absente de connaissance, souvent de celles et ceux qui viennent de s' installer depuis.
De plus nous n' avons pour ainsi dire aucune bibliographie récente, si ce n' est les ouvrages de Jean Pagnol et du Colonel Marc Foucquet sur Valréas et son Enclave des Papes, livres rarissimes à ce jour dans la seule librairie de Valréas.

Mais , Oh! Combien un trésor pour ceux qui les détiennent.
Il est impératif de relancer ce dossier pour une inscription au patrimoine de l'UNESCO, pour justement ne pas tomber dans cet oubli, comme cette émission qui aurait pu poursuivre son reportage dans l' unique Enclave des Papes de France.


Malheureusement, là aussi on s' aperçoit d'un manque de communication et d' une motivation moindre à faire connaître nos richesses, enfermées dans des malles poussiéreuses.


Depuis des années, il me semble que l'on prône dans le Château de Simiane, une grande ouverture au tourisme , faut-il avoir la volonté de proposer aux touristes, une vitrine dans ce sens, d'un si bel ouvrage de notre histoire cachée.

Michel Reboul